Up2Me, cela dépend de moi. Une école de tuteurs sur la vie affective et sexuelle

Up2Me, cela dépend de moi

PRESQUE 2 000 JEUNES À TRAVERS LE MONDE ont déjà bénéficié du parcours de formation Up2Me mis en place par les Focolari et des experts de l’éducation affective et sexuelle. Ceci grâce aux 240 couples à travers le monde qui ont suivi l’école des tuteurs. Une expérience humaine très riche. Le mode visio est désormais en place. Les inscriptions sont largement ouvertes ! Up2Me, cela dépend de moi

Anne et Georges Lecoq, un couple belge engagé dans les Familles Nouvelles, a participé à la première école des tuteurs en 2015 à Loppiano (Italie). Georges redoutait, à propos de certaines thématiques, une codification morale et ce ne fut pas le cas : « J’ai rencontré une grande ouverture et énormément de tolérance. Avec Up2Me, on peut parler de tout, on est entièrement soi-même dans un groupe avec des règles d’écoute et de respect. Cela m’a rassuré. »

Pour valider la formation, les couples doivent accompagner un groupe de 10 à 20 enfants ou jeunes, filles et garçons, d’âge homogène. Les Lecoq ont cheminé avec deux groupes d’adolescents (15 à 17 ans). « Il se passe quelque chose de particulier à propos des échanges. La conscience de chacun est enrichie, éclairée dans une dynamique de réciprocité », souligne Georges. Les couples reçoivent aussi un programme avec un matériel riche et varié (jeux de rôles, activités de groupe, bricolages, interventions d’experts…) en fonction de l’âge des jeunes rencontrés.

« Nous abordons forcément les sujets de la puberté et ses manifestations, le cycle féminin, le corps, l’identité féminine et masculine, les émotions, l’amitié… mais aussi les questions plus délicates des sentiments amoureux, de la contraception, l’homosexualité, la pornographie, les addictions. Le cadre permet de mettre ces sujets en discussion. Je pense par exemple au partage d’une fille au groupe, après six séances : “Aimer une fille ou un garçon au final, c’est pareil… le plus important, c’est d’aimer.” Un des garçons réagit en disant que pour lui, ce n’était pas du tout le cas. Ce fut le début d’un échange fécond entre les jeunes. Notre rôle n’est pas de vérifier si les jeunes ont bien compris, ou ce qu’ils pensent, ni d’intervenir de manière verticale ou de s’introduire dans leur conscience, mais de favoriser cette horizontalité des échanges.

Nous sommes là pour garantir ce cadre de grand respect dans lequel ils vont se confronter. Nous gérons les débordements, parfois les moqueries entre eux. Nous essayons de répondre à leurs questions… avec ce que nous sommes. Il n’y a pas de réponse toute faite. Nous pouvons parfois ressentir du désarroi. Parler de certains sujets, même gauchement, nous rapproche. Tout ce qui est partagé reste entre nous. Cette sécurité est indispensable pour favoriser la confiance. Lors des premières séances, nous avons observé es rires de malaise, et vers la fin, tout ce qui était dit était accueilli de manière très respectueuse. L’évolution est énorme ! »

Traduit en sept langues (dont le russe et le coréen), ce parcours a reçu un bel accueil dans d’autres pays. Georges travaille avec des représentants de l’Afrique francophone et anglophone pour comprendre comment adapter le programme aux cultures et sensibilités de ces pays.

L’enthousiasme pour ce projet est palpable. « C’est un outil précieux, évalué de manière très positive par les jeunes qui en deviennent eux-mêmes les promoteurs. »

Point important à souligner, même si les tuteurs de groupes doivent être un couple marié, la formation est ouverte à des auditeurs libres, célibataires, assistants Gen, animateurs JPMU, Familles Nouvelles ou Mouvement paroissial, prêtres, experts, etc. Ces personnes peuvent suivre le parcours même si elles n’auront pas de groupe.

> Aucun de ces obstacles n’a atteint leur enthousiasme

Élisabeth et Hervé Barbe ont suivi la dernière école Up2Me qui a pu se produire en présentiel avant la crise du Covid-19. C’était à Prague, en octobre 2019. « Cette formation a été une providence sur notre chemin, explique Élisabeth. Nous étions sensibilisés à tous ces problèmes de pédophilie, d’abus sexuels, de pornographie… En tant que grands-parents, nous étions inquiets pour nos petits-enfants. » Impressionné par la qualité des intervenants, Hervé était motivé pour faire cette démarche en couple. « L’école nous donne l’impulsion. Il ne s’agit pas d’être des professeurs mais des compagnons de voyage. Chaque session est très bien préparée », témoigne Élisabeth.

Le couple a suivi un premier groupe de jeunes (âgés de 12 à 14 ans, internes d’un collège catholique) de septembre 2020 à mai 2021, trouvé via la pastorale familiale et des jeunes de leur diocèse en Haute-Marne. Les embûches ont été nombreuses pour aller jusqu’au bout du projet : changement à la direction du collège, groupe de gros problèmes sociaux et familiaux,départ de deux jeunes, tensions entre les jeunes, crise sanitaire… Mais aucun de ces obstacles n’a atteint leur enthousiasme. « Le fait d’intervenir en couple est une force de témoignage. Les exemples venaient de notre vécu. Aucun des jeunes ne croyait en l’amour durable », raconte Hervé. Ce qui ne les a pas empêchés d’interpeller sans cesse le couple.

Élisabeth et Hervé regrettent de n’avoir pas pu faire l’initiation à l’intériorité et la dernière session de bilan. « Avec un prochain groupe, nous essayerons de solliciter plus d’experts (pour la méditation, les médias, la psychologie) », note Hervé qui est médecin. « Certains jeunes auraient voulu pouvoir refaire la formation », rapporte
Élisabeth, qui a été animatrice en aumônerie pendant 15 ans.

Élisabeth et Hervé prévoient de se réinscrire à l’école des tuteurs, histoire, disent-ils, de « comprendre où étaient nos lacunes, de continuer à apprendre à être tuteurs et même pour notre propre famille », composée de 6 enfants et 14 petits-enfants. On ne pouvait pas trouver meilleure publicité.
Émilie TEVANE
Lien vers le site : www.up2me.afnonlus.org
Contact : up2me@afnonlus.org
INFO FLASH
Être informé et s’inscrire
Pour tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur le parcours Up2Me, un week-end d’information est prévu les 25 et 26 septembre (horaires : 9 h 30 – 12 h / 14 h – 16 h 30).
Lien pour suivre le direct : https://live.focolare.org

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *