Rythme de Sonia Delaunay, artiste ukrainienne

Rythme

Rythme de Sonia Delaunay, artiste ukrainienne. En marche vers la Pentecôte.

« Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide ; il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres ».

D’emblée, ce qui est associé à l’Esprit est le mouvement. Énergie formidable, créatrice de vie. Puis très vite, la lumière apparaît. Et avec la lumière, le geste de Dieu est celui de la séparation.

Les peintures de Sonia Delaunay, une des pionnières de l’art abstrait, dévoilent cette quête réunissant le mouvement et la lumière, ensemble. À partir de travaux importants sur la décomposition de la lumière, l’artiste a opéré une fusion des deux principes, presque impossible à réaliser dans une toile : un rythme à l’infini et des couleurs, à la fois nettement séparés et indissociables.

Continuons d’explorer le récit de la Genèse. Le troisième jour voit l’apparition de la Terre. Puis les luminaires, dans l’étendue du ciel, pour séparer la lumière d’avec les ténèbres, sont dévoilés e quatrième jour. Terre, Lune, Soleil, planètes, étoiles… tout est rond dans l’univers, en cercles concentriques répétés.

À l’aube du cinquième jour, rythme, couleurs et formes composent une seule et même harmonie.

Reste qu’après la Genèse, les trois personnes divines se sont révélées : Père, Fils et Souffle Saint. Par le Père, « quelque chose » est advenu et a pris forme, par le Fils, le père a manifesté sa gloire pour éclairer les hommes, par le Souffle, le temps bat sa propre mesure, son propre rythme.

Serons-nous reconnaissants, comme des toupies rayonnantes, pour ces mystères que nous ne faisons qu’approcher ?

Isaline DUTRU

MUSÉE NATIONAL D’ART MODERNE CENTRE POMPIDOU – Exposition permanente – Place Georges-Pompidou – 75 004 Paris

 

 

Pour en savoir plus ACHETEZ CE NUMÉRO ONLINE
ou bien
Abonnez-vous à la lettre gratuite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.