ePrivacy and GPDR Cookie Consent management by TermsFeed Privacy Generator

Numéros de Connaissance des Pères de l’Eglise

Connaissance des Pères de l'Église n°110

Justin

Collectif (Auteur)

pre­miers parmi les Pères, Irénée (voir CPE n° 82) et Justin nous ont laissé une oeuvre théo­lo­gique impor­tante. Irénée en réaction contre la gnose. Justin pour défendre les chré­tiens devant le Sénat, l'empereur et les Juifs, afin de montrer qu'ils étaient des citoyens loyaux, même s'ils refu­saient de sacrifier aux dieux de l'Empire.
Par ses plai­doyers suc­cessifs, Justin est le plus illustre repré­sentant de ce genre lit­té­raire qu'on appelle les Apo­logies (voir CPE n° 41) ou défense des pre­miers chré­tiens. Son oeuvre en constitue l'apogée. Justin était rompu à l'art de l'argumentation, lui qui a tra­versé toutes les phi­lo­so­phies existant à son époque et qui, après sa conversion, a choisi de garder le manteau de phi­lo­sophe.

<
  • L' oeuvre de Justin est actuel­lement lar­gement tra­vaillée et nous avons la chance que les meilleurs spé­cia­listes aient accepté de pré­senter, dans notre revue, les der­niers résultats de leurs recherches, per­mettant, par exemple, de dater l'Apologie de 153?154 et le Dia­logue avec Tryphon de 165.
    C'est, tout d'abord, Charles Munier, qui met en évi­dence les grands thèmes de la théo­logie de Justin : la création, la chris­to­logie, l'esquisse de théo­logie tri­ni­taire… Charles Munier connaît bien l'oeuvre de Justin pour avoir été le premier à montrer l'unité de l'Apologie et pour en avoir donné une nou­velle tra­duction com­mentée, tout d'abord aux Edi­tions uni­ver­si­taires de Fri­bourg en 1994, dans la col­lection « Para­dosis », dirigée par notre col­lègue du comité de rédaction Otto Wer­me­linger, puis dans la col­lection « Sources chré­tiennes » (n 507) en 2006, tout en pro­posant un long com­men­taire dans la col­lection « Patri­moines » des Edi­tions du Cerf, en 2006.
    Puis, Phi­lippe Bobichon, spé­cia­liste du Dia­logue avec Tryphon, qu'il a publié éga­lement dans la col­lection « Para­dosis » des Edi­tions uni­ver­si­taires de Fri­bourg, en 2003, nous pré­sente, de manière magis­trale, cette dis­cussion de Justin avec le judaïsme ou du moins l'effort de Justin pour amener son inter­lo­cuteur à ses vues et il en dégage le plan, ce qui est une gageure.
    Ensuite, Emmanuel Luhumbu Shodu envisage l'oeuvre de Justin dans une pers­pective pas­torale et précise ce qu'elle apporte quant à la connais­sance des pre­mières géné­ra­tions chré­tiennes.
    Fina­lement. Bernard Pou­deron, spé­cia­liste des Apo­lo­gistes, revient sur l'unité de l'Apologie de Justin, en consi­dérant les évé­ne­ments contem­po­rains, le genre lit­té­raire et la tra­dition manuscrite.

    Marie-??Anne VANNIER





  • 10,00€ TTC

    Produit disponible




    Expédié sous 24-48h
    Ports à 0€ en France métropolitaine à partir de 35 € d’achat.


    Ce livre est disponible chez votre libraire habituel, n'hésitez pas à lui demander conseil.



    Nos partenaires libraires
    Acheter en ligne
    Change your cookie preferences