ePrivacy and GPDR Cookie Consent management by TermsFeed Privacy Generator

Numéros de Connaissance des Pères de l’Eglise

Connaissance des Pères de l'Église n°103

Ambroise et Augustin

Collectif (Auteur)

Ce numéro de Conn­nais­sance des Pères de l’Église reprend quelques confé­rences du col­loque « Ambroise et Augustin », qui a eu lieu au dépar­tement de Théo­logie de l’Université de Metz en mars dernier. Qui a lu les Confes­sions d’Augustin sait quel rôle Ambroise de Milan a joué dans la conversion d’Augustin. Mais si Augustin évoque l’accueil cha­leureux qu’il a reçu à Milan de la part d’Ambroise, s’il rap­pelle dans les Confes­sions qu’Ambroise lui a fait com­prendre la nature spi­ri­tuelle de l’image de Dieu en l’homme et l’origine du mal qui est à chercher dans la volonté, en revanche, dans son œuvre, il ne cite expli­ci­tement Ambroise qu’à partir de 412-??413 comme en témoigne la longue citation du Com­men­taire sur l’Évangile de S. Luc d’Ambroise dans la Lettre 147. La date de 412-??413 cor­respond à « l’arrivée » en Afrique du diacre Paulin de Milan, lequel écrit en Afrique, à la demande d’Augustin, la Vila Ambrosii.\nAlors que le Cantique des Can­tiques tient une place impor­tante dans l’ œuvre d’Ambroise, rien ne trahit dans les cita­tions (assez rares) d’Augustin une influence quel­conque des inter­pré­ta­tions d’Ambroise. Les textes ambro­siens, pré­sents dans les écrits contre Julien d’Éclane, témoi­gnent d’un découpage de frag­ments des­tinés à répondre aux asser­tions de Julien. Le Psautier d’Ambroise et celui d’Augustin divergent dans leur texte et leur inter­pré­tation. Augustin ne connaît pas le recueil des douze Psaumes com­mentés par Ambroise.\nAugustin ne fait qu’à peine allusion aux hymnes d’Ambroise, alors qu’il s’était trouvé à Milan au moment où Ambroise inau­gurait les chants des hymnes dans sa basi­lique occupée, afin que l’Impératrice Justine n’y intro­duise pas un évêque « arien », autant dire qu’Augustin, qui a beaucoup reçu d’Ambroise, réin­terprète éga­lement l’acquis de sa pensée, ce qui a été assez peu tra­vaillé jusqu’ici dans les études augus­ti­niennes.\nNous mènerons donc l’enquête et verrons, tout d’abord, avec Gérard Rémy, si Augustin a trouvé chez Ambroise les sources de sa réflexion sur le Christ médiateur. Puis Jaime Garcia propose une étude ana­logue à propos du thème de la vir­ginité. Yves Meessen reprend éga­lement la question à partir d’un autre pro­blème, issu cette fois de la phi­lo­sophie antique : celui de la triple sagesse. Fina­lement, nous nous atta­chons au texte où Ambroise est le plus expli­ci­tement cité : la Lettre 147 Sur la vision de Dieu.
Marie-??Anne VANNIER





8,50€ TTC



Expédié sous 24-48h
Ports à 0,01 € en France métropolitaine à partir de 45,00 € d’achat.

Ce livre est disponible chez votre libraire habituel, n'hésitez pas à lui demander conseil.



Partager
Change your cookie preferences