L’Alsace glorifie l’esprit de Noël

En parallèle de ses médiatiques « marchés de noël », l’Alsace s’apprête à vivre ses 11e Noëlies. Élus, choristes, sculpteurs, curés, pasteurs, offices de tourisme, entreprises mécènes… Entre concerts et expositions de crèches, c’est toute une région qui déploie ses talents pour offrir à ses habitants et ses touristes le meilleur de son âme et du message de la Nativité.

Noëlies. On dirait un nom de fleur. La rose de Noël évoquée dans le traditionnel chant de Noël de Michael Praetorius entsprungen » (« une rose a éclos »). « Cet air fait partie des morceaux obligés de nos concerts. C’est un peu notre hymne. Ici, non seulement les mélodies sont connues par cœur, mais les gens les chantent à quatre voix, dans la tradition de la culture germanique du chant en famille », témoigne Denis Lecoq. Ce Breton qui a adopté l’Alsace depuis plus de trente ans, lui-même chanteur, est le directeur de l’association Arts et Lumière en Alsace, l’organisatrice des Noëlies. « Voilà une des meilleures idées que la région a eues. Pour notre commune de 603 habitants, c’est appréciable de ne pas avoir à placer la barre très haut pour les fêtes de fin d’année », commente Norbert Lombard, maire de Saasenheim (67). À l’est de Sélestat, Saasenheim « ne fait pas vraiment partie des routes touristiques  ». L’an dernier pourtant, la crèche de 1920 de l’église Saint Jean-Baptiste, les crèches familiales inaugurées par la chorale des enfants ainsi qu’une exposition de jouets anciens ont été visitées par près de 1000 personnes. « En 2010, nous avons créé le Sentier des Crèches à la fois pour valoriser la crèche qui est au centre de Noël, faire en sorte que quelque chose perdure tout au long du mois de janvier, rendre hommage à un patrimoine et honorer les artisans et artistes bénévoles des petites communes », explique Anne-Catherine Ostertag, à qui Denis Lecoq a succédé.

Acheter le numéro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *