Pour un regard nouveau sur le péché – Pierre Gibert sur RCF

On est souvent mal à l’aise avec la notion de péché.
Le jésuite Pierre Gibert propose sur RCF un regard nouveau sur le péché, sa conception à travers les siècles et l’importance du pardon.

Alors que le mot a été central pendant des siècles dans la théologie de l’Église catholique, et dans le catéchisme, on est aujourd’hui mal à l’aise avec cette notion de péché. Pour certains, elle est totalement dépassée. Pour d’autres il est regrettable qu’elle ait disparu de l’enseignement de l’Église. Le P. Pierre Gibert est l’auteur de « Ce que dit la Bible sur le péché » (éd. Nouvelle Cité, 2017). Pour lui c’est clair, le péché « ce n’est pas d’abord ce que l’on dénonce chez les autres mais ce que l’on doit pouvoir percevoir ou discerner chez soi« .

« Le péché relève d’abord de la conscience personnelle devant Dieu et devant les autres »

LE TRAUMATISME DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE
Contrairement à ce que l’on a tendance à croire, la notion de péché est devenue centrale de façon assez récente, finalement. L’enseignement de la catéchèse remonte en France au XVI siècle. Le péché alors « n’était pas premier: ce qui était premier c’était le Christ, l’amour du Christ. » C’est juste avant la Révolution française, avec le fameux catéchisme de Lhomond, que le péché originel a été mis en premier.

En réaction au traumatisme de la Révolution française, le péché est devenu en Europe « un thème obsessionel », accompagné de l’idée de châtiment et d’expiation des crimes commis. Pour le bibliste, c’est ainsi que tout au long du XIXè siècle et jusqu’à la première moitié du XXè siècle, « on a fait du christianisme et du catholicisme une religion du pessimisme« .

UNE ÉMISSION À ÉCOUTER SUR RCF : https://rcf.fr/spiritualite/fondamentaux-de-la-foi/pour-un-regard-nouveau-sur-le-peche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *