Hommage à Jean Vanier et sa “bouleversante fragilité”

Jean Vanier et sa "Bouleversante fragilité"

En hommage à la figure de Jean Vanier et sa “bouleversante fragilité” voici une préface rédigée de sa main. Une occasion de découvrir le sens profond de la vie des communautés de l’Arche.

Qui aurait pu croire qu’un geste aussi simple que celui d’accueillir deux hommes sans familles, sortis d’une institu­tion violente et fermée où s’entassaient 80 hommes ayant un handicap mental, soit un jour le sujet d’un livre de théologie ? Jamais je n’aurais pu le croire, surtout pas au mois d’août 1964 lorsque Philippe Seux et Raphaël Simi ont accepté de venir vivre avec moi. Ce geste me semblait alors presque naturel. Ne fallait-il pas faire quelque chose face à cette souffrance humaine ? J’ai découvert par la suite que ce geste était révo­lutionnaire ! Il est à l’origine d’environ 150 communautés de L’Arche présentes aujourd’hui à travers le monde et de 1 500 communautés Foi et Lumière – mouvement fondé avec Marie-Hélène Mathieu de l’OCH à Paris. Bien au-delà de nos communautés, ce geste est aussi à l’origine d’une vision concernant les personnes atteintes d’une déficience intellectuelle.

Qui aurait pu croire que ces personnes, souvent vues pendant de longs siècles comme une honte pour leurs parents, sont en réalité des hommes et des femmes qui, si nous entrons en relation de cœur à cœur avec eux, peuvent nous trans­former et nous humaniser ? Ils nous révèlent alors combien nos sociétés, si souvent inspirées par un esprit d’individualisme, de compétition, de recherche d’argent et de succès, sont malades d’inhumanité.

Christian Salenson a été très important pour L’Arche en tant que théologien et homme de Dieu et de l’Évangile. Il s’est intéressé à L’Arche quand un groupe d’assistants est allé le voir pour lui demander son aide. En effet, L’Arche avait besoin de quelqu’un qui nous aide à découvrir le sens de notre vie et de nos communautés sous le regard de Dieu et à la lumière de l’Évangile, d’autant plus que nos communautés sont devenues œcuméniques et interreligieuses.

Ce livre excellent est le fruit de ce travail avec Christian. L’Arche n’est pas seulement une  « bonne œuvre », un lieu où les personnes ayant un handicap peuvent trouver une vie plus humaine et plus heureuse, elle est un signe de Dieu dans notre monde où souvent les plus faibles sont déconsidérés, mis à l’écart et parfois même avortés. La vie avec les personnes ayant un handicap appelle les cœurs humains à s’ouvrir, à ne pas demeurer derrière des certitudes intellectuelles et culturelles. L’Arche et Foi et Lumière sont reconnaissantes à Christian de s’être penché sur ce qui fait le centre de nos vies et de nous avoir aidés à découvrir le sens profond des personnes ayant un handicap dans la vision de Dieu et dans l’Église.

Jean Vanier et sa Bouleversante fragilité – L’Arche à l’épreuve du handicap de Christian Salenson, 2016, Bruyères-le-Châtel, Nouvelle Cité

Bouleversante fragilité - Version numérique

Un commentaire sur “Hommage à Jean Vanier et sa “bouleversante fragilité”

  1. Papin says:

    Durant le temps de Carême 2016 , dans mon diocèse (Pontoise) , j’ai eu la joie d’écouter ce GRAND et Saint HOMME à la Cathédrale Saint Maclou , c’était une heure avant la Messe (10h30) ! J’en ai encore des frissons rien quand y repensant ! j’étais venu avec un des ses livres : ” Commentaire de St Jean ” , à la fin de cette conférence , je lui ais demandé de me le dédicacer ! quelle grâce aujourd’hui d’y repenser et de l’avoir rencontré ! un moment de bonheur sans nom !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *